Qu’est devenu le team building 20 ans après sa naissance ?

Team building Côte d'Azur| Team Nature

De l’âge de pierre du team building à la fin du siècle dernier à aujourd’hui

Lorsque j’ai créé Team Nature en 1998, je devais systématiquement expliquer aux organisateurs de séminaire le bien-fondé de la démarche team building, et pour la plupart, simplement commencer par leur en donner la définition !

Autant dire qu’à l’époque je me heurtais au mieux au scepticisme de mes contemporains.

La notion de team building, littéralement « construction d’équipe », pourtant essentielle lors des restructurations et autres réorganisations, paraissait secondaire aux yeux des responsables d’équipe qui priorisaient le contenu du projet pour l’atteinte d’un objectif quantitatif.

A la différence de la « cohésion sociale », thème cher à nos politiques de tous bords depuis plus de 20 ans, mais sans résultat probants dans les faits, la question de « cohésion d’équipe » en entreprise a été prise à bras le corps par les décideurs.

Non seulement le stade de la prise de conscience a rapidement fait son chemin, mais des actions concrètes ont été menées pour améliorer l’esprit d’équipe.

Que ce soit pour fêter un anniversaire, pour une réunion de chefs de service, un comité de direction ou une convention rassemblant plusieurs centaines de collaborateurs, quasiment chacune de ces occasions est désormais assortie d’une animation « team building ».

Ce changement d’habitude est une petite révolution dans l’univers des réunions en entreprise.

Régates team building en voiliers, rallye en 2CV, création de court métrage, préparation culinaire ou autre chasse au trésor dans un espace naturel fait partie des grands « classiques » des team building.

Généralement compris entre 2h et ½ journée, ces actions ont pour objectif de sortir les équipes de leur cadre de travail pour qu’elles puissent échanger entre elles dans des environnements et des activités inhabituelles.

Organisation régate team building - Team Nature

L’impact réel du team building : mythe ou réalité ?

Mais au final, ces actions ont-elles un effet salutaire sur la cohésion ?

Oui, si l’on constate le nombre de prestataires qui fleurissent et qui répondent à une demande croissante en la matière.

Non, si on compte ceux qui se fanent, aux marges qui se réduisent pour ceux qui survivent et à l’impact réel sur l’objectif à atteindre.

Car au fond, comment prétendre améliorer significativement la cohésion d’un groupe au terme d’une intervention team building de quelques heures ?

Soyons honnêtes, préparer un repas ensemble ou faire une course d’orientation en équipe aura au mieux un impact limité dans le temps sur la cohésion du groupe.

Mais alors, à quoi sert le team building ?

Team building eco responsable Côte d'AzurPour un certain nombre de prestataires, c’est un argument marketing pour vendre une activité de loisir. (ex : le paintball ou le saut à l’élastique…plus « team destroying » que « team building » !)

Pour certains clients, c’est un moyen peu onéreux d’avoir l’illusion d’améliorer la cohésion, et dans certains cas d’avoir « bonne conscience »…

Dans les 2 cas, il y a tromperie sur l’objectif final.

Les 2 conditions à réunir pour une vraie démarche team building

Aussi, pour atteindre significativement un objectif team building pérenne, 2 conditions doivent être réunies :

  1. Le sens : les exercices team building sont parfois très pointus et répondent à des objectifs précis. Aussi, la prise de brief est une étape décisive dans la compréhension du contexte et du but recherché. En effet derrière l’appellation « team building » se cache en définitive des objectifs très différents et qui, par conséquent, appellent à des exercices de différentes natures. Renforcer l’esprit d’équipe, développer l’écoute pro-active, encourager la coopération, accepter et réussir le changement, etc. sont des sujets faisant partie de la grande famille du team building. L’intervention d’un coach peut contribuer efficacement à comprendre et traiter l’un de ses sujets, en associant des exercices team building appropriés. On parle alors plus ici de team-coaching.
  2. La durée : Je n’ai personnellement jamais cru au « one-shot » d’une manière générale, et en team building en particulier.

Mettre en place une véritable démarche team building suppose un plan d’actions déployé sur une période assez longue, de l’ordre de 6 à 12 mois. Ce plan nécessite des actions programmées tenant compte des contraintes logistiques et du profil du groupe.

Une fois les 2 conditions réunies, la démarche team building trouve tout son sens et les effets bénéfiques sur le groupe peuvent être objectivement constatés.

Comments are closed.